Grève du 5 décembre : Voici nos conseils pour se déplacer malgré tout

0
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

La RATP et la SNCF entrent dans une grève illimitée à partir du 5 décembre. Les routiers, les ambulanciers, les déménageurs et les taxis leur ont apporté leur soutien. Voici nos solutions pour se déplacer.

À partir du 5 décembre, il faudra s’armer de patience pour se déplacer en France et en Île-de-France. Les grévistes de la RATP et de la SNCF seront en effet rejoints par les transporteurs routiers, les ambulanciers, les déménageurs ou les taxis, eux aussi appelés à la grève. Résultat, la France pourrait être immobilisée, comme en 1995 où pendant trois semaines, les Français n’ont pas pu se déplacer. Voici nos conseils pour ne pas rester à quai.

Le covoiturage : être à l’affût

Que ce soit pour aller au travail ou pour une réunion importante à l’autre bout de la France, le covoiturage semble la solution la plus fiable. Déjà, le nombre de réservations explose. « Si votre destination n’est pas proposée, vous pouvez mettre en place une alerte pour savoir quand elle sera disponible car des trajets sont souvent à disposition au dernier moment », souligne BlaBlaCar. Les conducteurs ne pourront pas profiter de la grève pour faire exploser les tarifs : les prix sont plafonnés en fonction du nombre de kilomètres.

Pour les distances plus restreintes, pour aller au travail par exemple, les trajets seront gratuits pour les passagers, via l’application BlaBlaLines, que ce soit en Île-de-France ou dans le reste de la France et les conducteurs défrayés de 1 à 5 euros selon la distance. La plate-forme incite les automobilistes à la solidarité : « remplissez votre voiture pour éviter les embouteillages et aider vos voisins! »

La voiture : utilisez les applis anti-bouchons

Autre solution possible : prendre sa voiture mais attention vous risquez de tomber dans les bouchons. Au printemps 2018, les grèves SNCF avaient provoqué certains jours des bouchons de plus de 400 km (contre 130 km en moyenne) en Ile-de-France. Et le 13 septembre, lors grève RATP, la région parisienne a connu jusqu’à 340 km de bouchons cumulés. Pour être sûr d’échapper aux ralentissements, utilisez les applis anti-bouchons (Waze, Coyote, Tom Tom Go…). Autre solution : pour les longs trajets, louez une voiture. Sur l’appli SNCF, vous aurez droit à 10 % de remise sur le service de location entre particulier Ouicar et chez Avis. Pour les stationnements, des promos sont aussi prévues à partir du 5 décembre chez Onepark, Zenpark ou OpnGO.

VIDEO. Grève du 5 décembre : pourquoi le mouvement s’étend

Le bus : s’y prendre tôt

Les lignes de bus de longue distance, comme Flixbus, Blablabus ou Eurolines, sont prises d’assaut à chaque grève du ferroviaire et sont rapidement complètes. Attention : si les entreprises ont augmenté le nombre de cars en service, elles s’appuient sur des prestataires qui ne parviendront pas à juguler toutes les demandes. Les renforts iront en priorité sur trajets qui ne seront pas assurés par des TGV, notamment la ligne Paris-Lyon. Mais alors qu’un TGV à double niveau peut déplacer quelque 800 personnes, un bus transporte une quarantaine de voyageurs.

Le vélo : c’est le moment de le faire réparer

Vous habitez à quelques kilomètres de votre lieu de travail, vous vous dites que la grève est une bonne occasion de s ortir de votre garage votre vélo. N’attendez pas pour le dépoussiérer : depuis quelques semaines, les réparateurs sont débordés et risquent d’être en rupture de stock. « On constate 25 % de vente de vélo en plus en prévision du 5 décembre », se réjouit Stéphane Cueff, gérant d’une boutique de vélo dans le IIIe arrondissement de la capitale.

VIDEO. Grève : « On vend 25% de vélos en plus et le téléphone sonne sans arrêt »

Le train : téléchargez l’application SNCF

Avec la RATP, c’est à la SNCF que le trafic sera le plus touché. Si l’entreprise promet d’informer par mail ou SMS tous les voyageurs ayant une réservation dans un train annulé, la veille à 17 heures, l’application mobile restera le principal outil de communication qui vous permettra d’avoir les informations les plus fraîches sur votre train. Vous pourrez y échanger et vous faire rembourser votre billet, même s’il est estampillé « non échangeable, non remboursable ».

Si votre train est annulé, l’entreprise ferroviaire s’engage à vous proposer de monter dans un autre train de la même journée, sans vous garantir une place assise. En revanche, si vous n’avez pas pris de billet, l’entreprise a bloqué les réservations du 5 au 8 décembre, aucun billet ne sera vendu.

L’avion : prévoyez votre trajet pour aller à l’aéroport

Ni les stewards ni les pilotes n’appellent à la grève. Le décollage des avions dépendra de la mobilisation des contrôleurs aériens, dont le syndicat majoritaire n’appelle pas à la grève. Une astreinte est mise en place pour rappeler des personnels en cas de manque d’effectif. Si 80 % des vols devraient être assurés (renseignez-vous auprès de votre compagnie ou sur le site d’ADP ), certains pourraient néanmoins être annulés faute de passagers qui n’ont pas pu se rendre à l’aéroport.

De votre côté, si vous devez annuler votre vol, reportez-vous aux conditions de remboursement. La desserte de bus entre la capitale et les aéroports parisiens a été renforcée et Aéroports de Paris envisage de diminuer le prix du parking pendant la grève. Prenez garde aux prix des VTC qui risquent fortement de flamber.

source:http://www.leparisien.fr/economie/greve-du-5-decembre-nos-conseils-pour-se-deplacer-malgre-tout-02-12-2019-8207643.php

LES ARTICLES LES PLUS LUS EN CE MOMENT

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here