Basket : Voici ce qu’il faut savoir sur l’annulation de la finale de Coupe de France féminine

    0
    17

    Alors qu’il devait se disputer ce vendredi soir à l’Accor Arena de Paris, le duel entre Bourges et l’Asvel a été annulé dans la journée pour raisons sanitaires.

     Les joueuses de Bourges au stade Pierre-de-Courbertin à Paris. Le club déplore trois cas positifs de Covid-19 dans ses rangs et celui de l’Asvel au moins un.
    Les joueuses de Bourges au stade Pierre-de-Courbertin à Paris. Le club déplore trois cas positifs de Covid-19 dans ses rangs et celui de l’Asvel au moins un. 
    Ce devait être la fête du basket. Après de long mois de silence et de repos forcé en raison de la pandémie, le basket revenait en pleine lumière ce vendredi soir à l’Accor Arena de Paris à l’occasion de la finale de Coupe de France féminine entre Bourges et l’Asvel. Mais la fête n’aura pas lieu. A quelques heures de l’événement, la Fédération a été contrainte d’annuler le match en raison des craintes sanitaires qu’il suscitait. Le club de Bourges déplorait trois cas positifs de Covid-19 dans ses rangs et celui de l’Asvel au moins un. Le risque de voir d’autres joueuses atteintes était réel. Une situation qui inquiétait les principales intéressées, elles l’avaient évoqué jeudi soir lors des entraînements et auraient menacé de faire grève.

    La matinée de ce vendredi a donc été consacrée à des réunions et discussions entre les deux équipes, les syndicats des joueurs, l’instance fédérale et même le ministère des sports. Finalement la décision a été prise d’annuler le match à quelques heures du coup du coup d’envoi alors que de nombreux supporters étaient en route pour Paris.

    « J’espère qu’on va pouvoir démarrer la saison »

    Cette annulation n’est pas sans conséquences pour la Fédération – « on ne reportera pas la finale, le coût sec, c’est 300000 euros », a indiqué le président Jean-Pierre Siutat lors d’une conférence de presse – et interroge sur les saisons sportives qui débutent en France. « J’espère qu’on va pouvoir démarrer la saison, poursuit le président de la Fédération. On est en contact quotidien avec les autres sports collectifs. »

    Initialement programmées au printemps, les finales – masculines et féminines chez les amateurs et les pros – avaient été reportées en raison de la crise sanitaire. Malgré une jauge réduite à 5000 places (entre 2500 et 3000 billets pour le grand public) et une affiche ne proposant plus qu’un seul match (seules les finalistes de l’épreuve féminine étaient connus), la Fédération avait tenu à proposer cette soirée événement. En vain !


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

    Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

    Laisser un commentaire, votre avis compte!

    Laisser un commentaire, votre avis compte!